// CG - Galeries //

Archive pour octobre 2014

Le Peintre des batailles

mercredi 29 octobre 2014

Quand j’avais lu Le peintre des batailles, de Arturo Perez-Reverte, j’avais été très impressionnée par la description du tableau que réalisait le peintre : non seulement il s’agissait d’une fresque « circulaire », sur les murs intérieurs d’une tour, mais le peintre y mêlait de nombreuses influences artistiques et références historiques, bibliques et légendaires. J’avais gardé longtemps ce roman emprunté à la bibliothèque, dans l’espoir de « faire l’image » de cette fresque… Sans rien oser entamer…

J’ai emprunté à nouveau ce roman il y a quelque temps. Je ne l’ai pas relu entièrement, mais parcouru à la recherche des références. Et comme je suis tout à fait ignare dans le domaine artistique, je suis allée voir sur le Net à quoi ressemblaient les tableaux dont il était question.

Pour autant, je me suis jugée tout à fait incapable d’esquisser quoi que ce soit qui ressemblerait, même de loin, à l’œuvre du peintre des batailles…

J’ai donc imaginé de représenter un paysage semé de ruines, « animé » par des bonshommes stylisés… et armés !
Ruines et personnages ont été dessinés dans Inkscape… en « copiant » dessins et photos trouvés ici ou là sur Internet. Mais j’ai dû faire appel à Blender pour les ruines du temple d’Angkor : la perspective n’étant vraiment pas mon fort, il me fallait un dessin simplifié par rapport à la photo… que j’ai « copié » ensuite dans Inkscape.

Pour mettre en scène mes petits dessins, j’ai cherché une image qui m’offrirait plusieurs plans (en fait, j’avais été très impressionnée par Le triomphe de la mort, de Brueghel l’Ancien,  vu au cours de mes recherches). J’ai fini par choisir une photo de Cythère (j’espère que le photographe, Olivier Mondet, me pardonnera ce que j’ai fait de sa superbe photo !)

J’ai « filtré » cette photo dans XnView avec le filtre Fine Touch de Redfield, et en ai dessiné sommairement les contours dans Inkscape, pour mettre en place (très approximativement !) ruines et personnages.

Dans Gimp, . j’ai superposé les contours sommaires à la photo filtrée en mode Lumière dure (opacité 56), et ai masqué quelques maisons avec une texture de sol.

J’ai ensuite importé mes « ruines » : calques dupliqués pour leur donner une texture, le calque couleur étant placé au-dessus en mode Fusion de grain.

Ne me restait plus qu’à importer mes personnages, à les placer et à leur donner une taille plus ou moins vraisemblable. Et à découper l’image pour qu’elle soit visible d’un peu plus près …

Je ne suis pas particulièrement fière de ce « travail »… bien qu’il m’ait pris un mois ! Mais les procédés utilisés peuvent donner à d’autres des idées… qu’ils réaliseront avec beaucoup plus de soin, d’art et de vraisemblance !