// CG - Galeries //

Archive pour juillet 2012

Chasse aux papillons…

dimanche 29 juillet 2012

Un « certain nombre » de papillons, ce mois-ci… Pour nous donner des ailes ???

J’ai trouvé sur internet deux belles planches de papillons que je me suis amusée à « copier » dans Inkscape… en les simplifiant, évidemment, même si j’y ai passé beaucoup de temps ! (Au passage, je signale aux amateurs ces dizaines de planches d’un autre dessinateur entomologiste, Arnold Spuler : superbe travail !)

Cherchant quel décor donner à mes insectes, j’ai repris un dessin d’immeubles fait il y a quelque temps, déformant les immeubles dans une pseudo « perspective ». Mais ils étaient trop tristes, décidément… Je les ai donc égayés de « motifs » créés dans Inkscape : pavage de clones de petits carrés (rotation et couleur aléatoires) transformé en « motif » et utilisé pour « colorier » les façades grises. Inkscape permettant de modifier les dimensions et la rotation du « motif » pour chaque application, cela me donnait une liberté d’action que m’aurait refusée Gimp. Après quoi, je pouvais toujours modifier les couleurs grâce à une des extensions « Couleurs ».

Deux autres dessins de papillons :

Ceux-ci obéissent plus ou moins aux règles de remplissage du plan : une même forme, plus ou moins tournée, répétée à l’infini (ou presque !).

La dernière « planche » :

C’est une fonction d’Inkscape que j’aime beaucoup : Relier les sous-chemins. On trace deux traits (ici, plus ou moins parallèles, mais de sens opposés) et on appelle l’éditeur d’effets de chemins (menu Chemins) : fonction Relier les sous-chemins. (Ici, les traits se croisent, puisque mes chemins sont inversés.) On choisit le nombre de traits, on modifie leur courbe. Pour les « remplir », il faut convertir l’objet en chemin et joindre les traits pour créer des surfaces.

Les galets ont aussi été dessinés dans Inkscape, et passés par divers filtres pour les texturer… Mais l’export .png n’a pas très bien fonctionné avec les filtres, et j’ai dû les texturer à nouveau dans Gimp, avec des photos transformées en textures (via Texture Maker).

Enfin, le « paysage » :

Il est très inspiré d’un tutoriel trouvé dans une revue, présentant un décor pour marionnettes… J’ai gardé le côté naïf, simplifié, mais pas les cartons censés faire tenir droits les éléments « collés ». Et ai modifié la luminosité pour donner l’impression de moments différents…

Si vous voulez davantage de détails sur la fabrication de mes zimages, dites-le : je n’ai que très peu de commentaires (sauf un certain nombre de spams !) et ignore si mes explications intéressent quelqu’un…

Bonne visite !