// CG - Galeries //

Archive pour la catégorie ‘Art numérique’

Motifs… motifs… motifs…

vendredi 30 octobre 2015

Ben oui, je suis dans une grande phase motifs… J’en ai fait des dizaines (dont certains très inspirés de motifs vus sur le Net)… et j’ai eu envie de les utiliser, bien sûr !

Tout (sauf le logo final) est fait dans Inkscape. La difficulté est bien sûr de faire un motif raccordable, dont les « bords » ne se voient pas trop. Pour cela, j’ai souvent utilisé la fonction « Découpe », qui permet de ne laisser visible que la partie à répéter. J’ai aussi suivi les conseils du manuel en ligne : pavage de clones à partir du groupe contenant l’ébauche de motif ; cela permet de voir comment se chevaucheront les motifs une fois créés. Ne reste plus ensuite qu’à appliquer le motif à une surface, à lui donner la taille, l’inclinaison, voire la déformation souhaitées.

Bonne visite !

Motif

De motifs en motifs…

jeudi 1 octobre 2015

Suite du petit jeu du mois dernier…

Cette fois, c’est un de mes vêtements qui m’a « inspirée »… J’ai trouvé fascinant la manière dont les motifs s’imbriquaient les uns dans les autres :

A vrai dire, j’ai passé pas mal de temps à retrouver leur organisation… et ne suis pas sûre d’y être parfaitement parvenue !

J’ai continué ensuite avec mes propres « découpages » et mes petits dessins… dont certains que je suis allée chercher dans d’autres dessins, faits à des dates variées : si vous croyez reconnaître des ailes de papillons dans le « b »… vous avez tout à fait raison !

Bien sûr, tout cela a été fait dans Inkscape, dont la grille magnétique m’a bien aidée à mettre en place les groupes ! Et j’ai utilisé la fonction « clone » pour ne pas (trop) alourdir les fichiers. Petit tour ensuite dans Gimp pour le fond…

Bonne visite !

Drôles d’étoiles…

samedi 1 août 2015

La plupart des dessins de ce mois ont été « inspirés » de http://orig10.deviantart.net/2939/f/2015/181/8/f/parasite_by_ptromea-d8zcqcp.jpg.
Sauf que… très vite, j’ai été en panne de formes… et ai fait appel à la fonction « étoiles » d’Inkscape : la plupart des formes sont donc des étoiles à 6 branches, paramétrées avec un arrondi de 0.5 et un facteur hasard de 0.5…. Moyennant quoi, Inkscape vous offre toutes sortes de formes aléatoires… qui ne ressemblent pas vraiment à des étoiles, mais qui, parfois, m’ont fait penser à un personnage ou un animal…

Une fois la forme créée, je l’ai retravaillée (le moins possible) pour accentuer les ressemblances. Pour cela, bien sûr, il fallait d’abord la convertir en « chemin » : le moyen rapide de conversion n’a cependant pas été satisfaisant : économique en nombre de points, il fusionnait tous les morceaux, si bien que la forme de base disparaissait. Je suis donc passée par la « soustraction » d’un cercle (ou ovale) à l' »étoile », et ai converti alors le résultat en chemins, ce qui me permettait de travailler différemment sur chaque morceau.

La 1ère zimage créée ainsi a été la F :

J’ai eu envie ensuite de varier un peu le système en créant des formes (toujours de la même façon) plus ou moins transparentes, en leur attribuant des « motifs » que j’ai créés (ou que j’avais créés précédemment) :

Ce n’est certes pas du grand art… mais je me suis bien amusée !!!

La A a été inspirée par une autre image sur deviant art : http://pre02.deviantart.net/9149/th/pre/i/2015/178/5/b/rthrthtr_new_one_by_mozoto-d8z02os.jpg.
J’ai aimé cette impression métallique, et ai eu envie de faire quelque chose du même genre (zimage créée avant les « étoiles »). La forme est inspirée d’un masque africain, que j’ai découpé en lanières. Ce n’est évidemment pas aussi beau que l’image originale… Les ombres ont été ajoutées dans Gimp.

Bonne visite !

Joyeux Noël et Bonne Année !

lundi 22 décembre 2014

Voici les traditionnelles cartes de fin d’année… Dessins et photos…

Les dessins ont été faits essentiellement dans Inkscape.

Celles de Noël utilisent le motif suivant un chemin… sauf que pour la A… j’ai dû placer mes « bulles » manuellement : elles sont dans des dégradés partiellement transparents, et j’ignore comment forcer ces dégradés à suivre les chemins…

Pas de problèmes pour l’autre carte de Noël : les motifs (gris) ont été utilisés pour les sapins ; j’en ai fait aussi un motif de remplissage pour le texte :

J’ai un peu triché pour la C… en utilisant des carrés et des lignes faits auparavant… Le découpage des carrés a été fait dans Gimp.

Pour la « mosaïque », j’ai appliqué à mes morceaux de couleur le filtre Biseau/Plastique coloré. Dans Gimp, j’ai rempli les interstices de « bruit » et ai appliqué le « repoussage selon une carte » pour plus de relief (et Ombre portée ensuite) :

Pour le dernier dessin, j’ai créé un motif à base d’étoiles dans Inkscape ; le fond gris résulte d’une « soustraction » : rectangle moins le motif étoiles.
Dans Gimp, les étoiles ont été filtrées : Alpha vers logo/Métallique froid (dégradé Golden) ; le même filtre a été utilisé pour le texte. quant au fond gris, il a subi un dégradé de gris avant d’avoir droit à un « repoussage selon une carte ».

Les photos n’ont pas été « manipulées »… si ce n’est que j’ai utilisé une 3ème photo pour le remplissage du texte (avec bordure blanche et ombre portée).

Voilà ! Vous savez tout !

Joyeux Noël, et tous mes vœux pour l’année nouvelle !

Le Peintre des batailles

mercredi 29 octobre 2014

Quand j’avais lu Le peintre des batailles, de Arturo Perez-Reverte, j’avais été très impressionnée par la description du tableau que réalisait le peintre : non seulement il s’agissait d’une fresque « circulaire », sur les murs intérieurs d’une tour, mais le peintre y mêlait de nombreuses influences artistiques et références historiques, bibliques et légendaires. J’avais gardé longtemps ce roman emprunté à la bibliothèque, dans l’espoir de « faire l’image » de cette fresque… Sans rien oser entamer…

J’ai emprunté à nouveau ce roman il y a quelque temps. Je ne l’ai pas relu entièrement, mais parcouru à la recherche des références. Et comme je suis tout à fait ignare dans le domaine artistique, je suis allée voir sur le Net à quoi ressemblaient les tableaux dont il était question.

Pour autant, je me suis jugée tout à fait incapable d’esquisser quoi que ce soit qui ressemblerait, même de loin, à l’œuvre du peintre des batailles…

J’ai donc imaginé de représenter un paysage semé de ruines, « animé » par des bonshommes stylisés… et armés !
Ruines et personnages ont été dessinés dans Inkscape… en « copiant » dessins et photos trouvés ici ou là sur Internet. Mais j’ai dû faire appel à Blender pour les ruines du temple d’Angkor : la perspective n’étant vraiment pas mon fort, il me fallait un dessin simplifié par rapport à la photo… que j’ai « copié » ensuite dans Inkscape.

Pour mettre en scène mes petits dessins, j’ai cherché une image qui m’offrirait plusieurs plans (en fait, j’avais été très impressionnée par Le triomphe de la mort, de Brueghel l’Ancien,  vu au cours de mes recherches). J’ai fini par choisir une photo de Cythère (j’espère que le photographe, Olivier Mondet, me pardonnera ce que j’ai fait de sa superbe photo !)

J’ai « filtré » cette photo dans XnView avec le filtre Fine Touch de Redfield, et en ai dessiné sommairement les contours dans Inkscape, pour mettre en place (très approximativement !) ruines et personnages.

Dans Gimp, . j’ai superposé les contours sommaires à la photo filtrée en mode Lumière dure (opacité 56), et ai masqué quelques maisons avec une texture de sol.

J’ai ensuite importé mes « ruines » : calques dupliqués pour leur donner une texture, le calque couleur étant placé au-dessus en mode Fusion de grain.

Ne me restait plus qu’à importer mes personnages, à les placer et à leur donner une taille plus ou moins vraisemblable. Et à découper l’image pour qu’elle soit visible d’un peu plus près …

Je ne suis pas particulièrement fière de ce « travail »… bien qu’il m’ait pris un mois ! Mais les procédés utilisés peuvent donner à d’autres des idées… qu’ils réaliseront avec beaucoup plus de soin, d’art et de vraisemblance !

Inspirations…

mardi 30 septembre 2014

Quand je n’ai pas d’idée précise sur de nouvelles zimages – ou quand, après quelques essais, je renonce à une idée -, je vais faire un tour sur Deviant Art, dans la série Abstrait. C’est là que j’ai trouvé ce dessin :

bouncing_continues_by_cptdouche-d80adwj

(Cliquez sur la vignette pour voir l’image sur son site.)

Aussitôt, ouverture d’Inkscape et recherche d’un dessin à cloner… Envie d’un « feuillage »… et mes archives – assez conséquentes maintenant – m’ont permis de trouver quelques éléments utilisables pour mon projet. Donc, dans Inkscape :
– dessin (blanc) inscrit dans 2 rectangles de même largeur, mais de hauteurs différentes ; cloné pour remplir la page ;
– tracé (Extension Grille cartésienne) et remplissage couleurs des demi-lignes rectangulaires ;
– tracé (Extension Grille polaire) et remplissage des secteurs.

Export de ces 3 calques dans Gimp, où j’ai fusionné les 2 premiers, le 3ème se superposant en mode Dissoudre.
J’ai ensuite dupliqué 12 fois le calque fusionné en le réduisant chaque fois à 80%, en laissant en 1er plan le calque Dissoudre.

Les autres zimages ont eu aussi une source d’inspiration sur Deviant Art… mais comme je n’ai absolument pas réussi à faire quelque chose d’approchant, même de loin, je ne citerai pas ma « source »… Je ne suis d’ailleurs pas très fière de ces « créations »… mais, après une dizaine d’essais variés, le temps passant, je me suis résolue à afficher les moins ratées…

Le processus a été quasiment le même pour ces zimages créées dans Gimp :
– calque Rendu/Nuages/Plasma ;
– 2ème calque Rendu/Nuages/Plasma : même Germe, mais Turbulence à 0. Superposé ou fusionné (opacité réduite) à un calque blanc ou Nuages Uni, parfois texturé ;
– calques créés à partir de sélections Couleur dans le 1er Plasma, et texture obtenue par Filtres/Mappage/Repoussage d’après une carte (la « carte » étant le calque lui-même) ;
– calque d’une fractale créée avec Apophysis.
Le 1er calque Plasma est ensuite masqué.

Bonne visite !

D’un continent à l’autre…

mardi 29 juillet 2014

Si les zimages de juin m’avaient été inspirées par la relecture de Cent ans de solitude, celles de juillet me l’ont été par les illustrations des Contes aborigènes par Francis Firebrace… J’ai aussi consulté quelques pages d’artistes.

J’avais déjà joué avec ce genre de dessins en juillet 2010 (à croire que juillet m’envoie en Australie, de temps à autre…). Vous pouvez les revoir dans la série Dessins, p. 18 (à ce jour !).

L’essentiel du « travail » a été fait dans Inkscape, où j’ai beaucoup joué avec l’extension « Motif le long d’un chemin »… et où je me suis permis de réutiliser quelques motifs de remplissage créés en 2010…

Dans Gimp, quelques calques de Rendu/Nuages ou Bruit ont atténué le côté un peu trop net du dessin.

Bonne visite !

V’la l’printemps !

dimanche 30 mars 2014

… et l’inévitable (?) retour aux petites fleurs… Pas très original, je reconnais…

(Au passage, merci aux visiteurs d’avoir si généreusement noté la série de « Pierrot » : depuis quelques semaines, 4 d’entre eux figurent parmi les 20 zimages les mieux notées… j’avoue que je ne m’y attendais pas le moins du monde !!!)

Donc, ce mois-ci, photos dans mon jardin, suivies de quelques (mauvais ?) traitements…

– Décaler selon une carte : c’est un des filtres de Gimp, dans la catégorie Mappage. Ce filtre déplace plus ou moins des parties de l’image en fonction d’une image-guide en niveaux de gris. On voit nettement ces décalages ici (en blanc, car j’ai mis le calque décalé en mode Éclaircir) :

– Jouer avec les couleurs : entre autres, désaturer une partie de l’image pour ne garder colorée que la partie qui me semble la plus intéressante.

.

.

.

– Jouer avec les filtres Effets Photo du Gnou. Entre autres, le filtre Effet Orton :

.

.

.

– Et, bien sûr, jouer avec les différents modes de calques, qui permettent de renforcer, éclaircir, mélanger les couleurs…

J’espère que quelques-unes de ces zimages vous amuseront…

Bonne visite !

Saint-Valentin…

jeudi 27 février 2014

Si cette lettre d’amour a été écrite pour la Saint-Valentin, c’était celle d’une autre année… Car j’ai trouvé ce billet doux il y a quelques mois, marque-page dans un livre emprunté à la bibliothèque… Brouillon, ou lettre « définitive » ? Les enfants de cet âge ne sont guère troublés par les ratures. et, visiblement, l’auteur ne devait pas être très âgé…

Toujours est-il que ce billet m’a émue, et que je l’ai conservé, pensant l’utiliser un jour dans une zimage.

Par contre, j’ai un peu galéré pour lui trouver un décor adéquat, et ai fini, après plusieurs essais peu concluants, par me tourner vers Blender et lui demander un envol de ballons… Je ne suis plus familiarisée avec Blender, d’autant qu’il a beaucoup changé depuis l’époque où je l’utilisais souvent… Mais j’ai à peu près réussi à faire ce que j’avais en tête…

Après quoi, évidemment, retour dans Gimp. Et superpositions du message. Utilisation de filtres (Petits raccords de Gimp, pour ces répétitions de fragments, et Page Curl de Mac’s pour le coin de page – ce dernier effectué dans XnView, car je n’arrive plus à intégrer les filtres pour Photoshop dans Gimp…).

Filtre1_1

Filtre2_1

Merci à l’auteur anonyme pour ce cadeau inattendu…

P.S. Si vous trouvez qu’une seule zimage, c’est un peu court… je me permettrai de vous rappeler que le mois de février est, lui aussi, « un peu court »… Et que, par ailleurs, j’avais largement dépassé mon « quota » le mois dernier, avec les Pierrot…

Au clair de la lune…

vendredi 31 janvier 2014

Pourquoi diable ai-je eu envie de dessiner un Pierrot ? Aucune idée… Toujours est-il que j’ai gribouillé sous Inkscape :
Pierrot02

Un peu sommaire, mon Pierrot… Mais vu ce que j’en ai fait par la suite… cela suffisait…
Car j’y suis revenue quelques jours plus tard. Des jours où j’avais joué avec les déformations selon une courbe. Et j’ai eu envie de tester mon Pierrot avec ce type de déformations. Pour cela, il fallait que mon dessin soit un chemin unique. J’en ai donc ôté visage, pompons et collerette, et ai fusionné tous les autres éléments en un seul (Ctrl+K), en conservant le contour noir. Et puis j’ai joué avec les effets de chemin : déformer selon une courbe (petit détail : j’ai dû d’abord coucher mon Pierrot !). Ce qui a donné ceci, par exemple :
Pierrot02b

Je me suis bien amusée avec ces déformations… Après quoi, je n’avais plus qu’à « mettre en scène » mon Pierrot… lui redonner son visage, ses pompons et sa collerette, et le faire jouer avec la lune…

Et trouver des fonds, dans Inkscape d’abord, puis dans Gimp, avec un petit détour par le Web pour trouver des photos de la Lune.

J’espère que ces zimages vous amuseront…

P.S. A la demande d’une fidèle visiteuse, quelques explications sur le fond de la zimage 2014-01 e

Le fond a été d’abord réalisé dans Inkscape : fond en dégradé, puis superposition de courbes (fonction Interpoler pour passer progressivement de la forme de gauche à celle de droite), et enfin d’étoiles flouées, dispersées avec l’aérographe.

2014-01_e1_1

Dans Gimp, je duplique ce calque, et appelle le filtre Rendu/Nuages/Nuages par différence :

2014-01_e2_1

Je le mets en mode Superposition :

2014-01_e3_1

Enfin, je descends un peu l’opacité (ici : 71,5).

2014-01_e4_1

Et voilà !